L’IGC prévoit un record de production totale de céréales en 2020-2021

L’IGC prévoit un record de production totale de céréales en 2020-2021

La production mondiale toutes céréales confondues (blé et céréales secondaires) en 2020/21 devrait croître de 23 millions de tonnes d’une année sur l’autre, pour atteindre un pic absolu de 2.210 millions, y compris des moissons records de blé et d’orge. Bien que la pandémie de COVID continue de freiner la demande dans certains secteurs, notamment pour l’éthanol-carburant et l’industrie brassicole, la consommation mondiale devrait croître pour la cinquième année consécutive, à 2.216 millions de tonnes (+24 millions d’une année sur l’autre). Cela comprend des gains de 8 millions de tonnes pour le maïs et le blé et des hausses de 2 millions pour l’orge, pour le sorgho et pour l’avoine. Une autre diminution des stocks mondiaux de céréales est envisagée, à 611 millions de tonnes (-6 millions d’une année sur l’autre), leur plus bas niveau en cinq ans. Le repli est entièrement imputable à une baisse des inventaires de maïs, à leur plus bas niveau en huit ans, du fait des contractions aux Etats-Unis, en Chine et dans l’UE. En revanche, les stocks de blé pourraient grimper à un nouveau pic, bien que l’essor intervienne principalement en Chine et en Inde, alors que les stocks de report cumulés de blé chez les principaux exportateurs ne devraient guère changer d’une année sur l’autre. Les stocks mondiaux d’orge sont jugés se hisser à leur plus haut niveau en 11 ans, en partie du fait d’une forte hausse en Australie, après une moisson exceptionnelle. Outre des hausses solides pour les expéditions de blé, de maïs et de sorgho, les échanges mondiaux de céréales en 2020/21 (juillet-juin) devraient atteindre un record de 408 millions de tonnes, en hausse de 4 % d’une année sur l’autre.

Fuente: Informe del Consejo Internacional de Cereales (IGC).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *